Parc d’activités à Reims (51)
2012 : Conception d’un parc d’activités artisanales, logistiques et industrielles .

LIEU (LOCATION) : Cernay-Lès-Reims, Saint Léonard (51).

MISSION (MANDATE) : Maîtrise d’œuvre urbaine (Cap terre titulaire) : APS. (« work in progress »).

MAÎTRISE D’OUVRAGE (PROJECT OWNER) : Chambre de commerce et d’industrie de Reims Épernay. (« work in progress »).

CHIFFRES CLÉS (MAIN FEATURES) : 145 ha, 32 millions d’euros €HT coût travaux. (« work in progress »).

VERSION FRANÇAISE

Dans un contexte de forte pression de l’Île de France sur les villes à 1 heure autour de Paris, la CCI de Reims-Épernay a acquis plusieurs terrains agricoles. Le territoire est en entrée sud-est de ville sur l’axe routier vers Châlons-en-Champagne. En dévers doux vers l’axe routier au sud, en face du parc d’activités de Saint Léonard. La consultation des acteurs économiques a conclu en faveur d’une demande variée en tailles de parcelles et en natures d’activités (artisanat, services, logistiques, petite industrie). Elle a aussi conclu à l’impossibilité de planifier les 145 ha à l’avance et en une fois. En effet, eu égard au rythme moyen de commercialisation avant la crise de 2008, la commercialisation de toutes les parcelles devrait prendre une vingtaine d’années. La planification du parc doit ainsi offrir les conditions de satisfaire la demande plutôt que de définir une offre définitive. Ainsi, les tailles de parcelles sont issues d’une trame géométrique modulable. La trame est déformée par la topographie pour s’y adapter et pour minimiser les terrassements. La parcelle la plus petite mesure 1200 à 1500 m2. Chaque parcelle est un multiple de la plus petite parcelle. La plus grande mesure 10 ha. Le plan offre ainsi une diversité de tailles de parcelles propre à satisfaire la demande dans le temps. Le plan propose en outre de gérer les eaux pluviales à ciel ouvert à l’aide de noues reliées au talweg existant. Le talweg est une coulée verte empruntée par les transports doux. Les espaces verts sont ouverts aux usages du week-end également, comme un parc urbain public. Une emprise ferrée existante et un réseau viaire désenclavent le territoire notamment en passagers depuis la gare TGV de Reims. L’aménagement est prévu en plusieurs tranches offrant à chaque étape son pôle de services et son autonomie indépendamment des tranches restantes à développer.

ENGLISH VERSION

« Work in progress«