Dojo & salle polyvalente
2018-2020 : dojo & salle polyvalente

LIEU (LOCATION)  Saint-Germain-du-Puch (33), France

MISSION (MANDATE)  Architecte mandataire, mission complète & OPC

MAÎTRISE D’OUVRAGE (PROJECT OWNER) 

Commune de Saint-Germain-du-Puch

CHIFFRES CLÉS (MAIN FEATURES)

Surface : 531 m2 shon.

836k€ht coût travaux dont 63k VRD inclus.

Études 7 mois. Chantier 11 mois.

VERSION FRANÇAISE

Une commune rurale de 2300 habitants en périphérie de Libourne compte quatre associations d’arts martiaux. Un vieil entrepôt servait de dojo. La Mairie a acquis un foncier situé en entrée de bourg, en bordure d’un des espaces publics les plus fréquentés de la commune, un parking. Des bureaux, commerces, services, école, crèche sont desservis par ce parking. Le projet répond à trois demandes : un dojo, la possibilité d’une extension ultérieure, une réserve foncière. Le projet offre aussi la faculté de relier par un cheminement piétonnier le dojo à l’école de manière sécurisée. Un parvis trois cerisiers un portique vermeil une enseigne relient le dojo au parking en même temps qu’il accueille les publics. Trois volumes composent le dojo. Une longère regroupe les espaces servants. Un jardin zen agrémente les espaces intérieurs et apporte de la lumière naturelle. Une rue intérieure traversante distribue les espaces du dojo et relie les extensions futures ultérieures. Son parcours est jalonné de portiques en bois de couleur vermeil. Ils matérialisent les étapes à franchir au cours des apprentissages. Le troisième volume est celui de la salle de combats et ses locaux techniques. Une grande ouverture donne à voir les pratiques sur le tatami. Les deux premiers volumes sont maçonnés, le troisième est à portique bois recouvert d’un bardage Equitone bi ton dans une référence contextualisée aux façades des dojos traditionnels japonais.

ENGLISH VERSION

A rural local authority of 2300 inhabitants on the outskirts of Libourne has four martial arts associations. An old warehouse was used as a dojo. The town hall acquired a piece of land located at the entrance of the town, on the edge of one of the most frequented public spaces of the commune, a parking lot. Offices, shops, services, school, daycare center are served by this parking lot. The project responds to three requests: a dojo, the possibility of a later extension, and a land reserve. The project also offers the possibility of connecting the dojo to the school by a secured pedestrian walkway. A forecourt, three cherry trees, a vermeil portico and a sign are the main facade of the dojo, set up in three volumes. A long and narrow building groups together the service areas. A Zen garden enhances the interior spaces and provides natural light. A crossing interior street distributes the dojo’s spaces and connects future extensions. Its path is punctuated by vermeil-colored timber porticoes. They materialize the steps to be taken during the apprenticeships. The third volume is that of the combat room and its technical rooms. A large opening gives to see the practices on the tatami. The first two volumes are masonry, the third is a timber portico covered with a two-tone cladding in a contextualized reference to the facades of traditional Japanese dojos.